Les escarres, aussi appelées « plaies de lit », sont des lésions cutanées qui résultent d'une pression prolongée, par exemple chez les personnes alitées ou en fauteuil roulant. Dans le jargon médical, on parle aussi « d’ulcères de décubitus » pour évoquer les escarres. Très douloureuses, les escarres sont souvent difficiles à guérir. Il est donc important de les reconnaître et de les traiter rapidement ou, mieux encore, de les prévenir. Poursuivez votre lecture pour découvrir comment !
Haut de page

Escarre ou ulcère de décubitus, qu’est-ce que c’est ?

Escarres, plaies de lit et ulcères de décubitus sont autant de termes qui désignent la même affection. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Qu’elle est la différence avec une plaie normale ? Et comment reconnaître une escarre ? En bref, les escarres sont des lésions cutanées ou tissulaires dues à une pression ou à un cisaillement prolongés. Lorsque tout va bien, nous changeons de position régulièrement, et ce même lorsque nous dormons. De cette façon, aucune zone du corps ne reste comprimée trop longtemps. Mais si vous êtes en convalescence et alité de façon prolongée, par exemple, ou que vous vous déplacez en chaise roulante, vos zones d’appui subissent une pression prolongée. Conséquence : privés d’oxygène et de nutriments en suffisance, votre peau et les tissus sous-jacents vont s’ulcérer voire se nécroser.
Les escarres se développent le plus souvent sur les fesses (on parle alors d’escarres fessiers), les hanches, le coccyx, les omoplates, les talons et les chevilles. Tout dépend de votre position, qu’elle soit assise ou allongée. Coincées entre vos os et la surface sur laquelle repose votre corps, ces zones d’appui vont subir. L’escarre s’annonce d'abord par un rougissement de la peau qui sera également chaude au toucher. La caractéristique de ce rougissement ? Il ne disparaît pas lorsque vous appuyez dessus. Par la suite, des cloques peuvent se former et des lésions cutanées peuvent apparaître. Le tissu sous la peau peut également se rompre, même si la peau ne semble pas extrêmement endommagée. Si vous avez la peau foncée, les premiers symptômes des escarres peuvent passer inaperçus. Il est donc important d’examiner quotidiennement votre peau – ou de demander à quelqu’un de le faire pour vous – si vous êtes susceptible de développer des escarres.
Haut de page

Comment se forme une escarre ?

En raison de leur nature douloureuse et parce qu’elles sont difficiles à traiter, il est préférable de prévenir les escarres plutôt que de les guérir. Même si l’escarre n’en est qu’au stade d’une tache rouge clair, il est toujours utile de penser en terme de prévention. Examinez donc régulièrement votre peau et suivez les conseils ci-dessous. Si vous n’êtes pas en mesure d’appliquer certains de ces conseils, par exemple parce qu'il vous est très difficile de vous déplacer, sollicitez votre médecin traitant ou une infirmière. Ils vous orienteront vers les dispositifs médicaux qui pourront vous aider à prévenir les escarres.

Soins :

  • Examinez votre peau tous les jours à la recherche d’éventuelles taches rouges ou de lésions.
  • Gardez votre peau propre en la lavant de préférence à l'eau tiède et avec un savon relipidant, et veillez à bien la sécher après votre toilette.
  • Vous souffrez d'incontinence ? Utilisez une protection absorbante et changez-la souvent. Prenez soin de votre peau avec une crème protectrice.
  • Optez pour des vêtements confortables et souples. Et préférez les tissus naturels, comme le coton ou le lin.
  • Adoptez une alimentation saine et buvez suffisamment d'eau (environ 1,5 à 2 litres par jour).
 

Mouvement :

  • L'exercice régulier est la meilleure prévention contre les escarres. Essayez donc de bouger plusieurs fois par jour, de préférence une dizaine de minutes.
  • Vous avez besoin d’une chaise roulante ? Essayez tout de même de marcher un peu, de vous tenir debout ou de vous relever à l’aide de vos bras.
  • Vous êtes alité ? Essayez de changer de position toutes les deux heures.
  • Essayez de réduire au maximum les frottement avec votre matelas ou votre chaise en soulevant votre corps ou vos fesses.
 
Haut de page

Que faire une fois que les escarres sont apparues ?

Même s'il vaut mieux essayer de prévenir que devoir guérir, des escarres peuvent apparaître malgré de bonnes précautions. Que faire dans ce cas ? Encore une fois, il est important d’examiner régulièrement votre peau. Contactez immédiatement votre médecin ou un autre expert si des escarres commencent à apparaître sous forme d’une tache rouge clair. Votre médecin conviendra avec vous du traitement le plus adapté à votre situation.
Pour soigner une escarre, il faut avant tout essayer d’éviter que la plaie ne s’accentue. Si la peau est déjà abîmée, votre médecin traitant ou infirmière va désinfecter la plaie et soigner l'escarre à l’aide de pansements ou de bandages spéciaux. Il est également important de vérifier si la plaie cicatrise bien et s'il n'y a pas trop d'exsudat Pour traiter la douleur, vous pouvez prendre un analgésique, comme du paracétamol. Généralement, l'escarre s'améliore dans les deux semaines après le début du traitement. Bien que cela puisse parfois prendre quelques mois pour que l'escarre guérisse complètement.
Haut de page

Quelle pommade choisir pour traiter les escarres ?

En plus de continuer à bouger et bien soigner sa peau, certaines pommades et crèmes aident à prévenir les escarres. Une peau trop sèche augmente le risque d'escarres : les pommades et crèmes sans parfum contenant un corps gras peuvent donc protéger votre peau. Pensez à la crème vaseline-cétomacrogol ou à une pommade rafraîchissante. Vous avez souvent la peau humide, à cause de transpiration ou d'incontinence ? Cela augmente également le risque d'escarres, dans ce cas il vous faut une crème protectrice pour la peau. Pour ce faire, choisissez une crème barrière à base d’huile de zinc ou de silicone.
Haut de page

Remarque: Veuillez noter que bien que ces informations aient été compilées avec le plus grand soin, les conseils et astuces donnés sur ce site ne peuvent en aucun cas se subsituer à des conseils ou à des traitements médicaux. Si vous avez ou soupçonnez avoir un problème de santé, consultez un spécialiste et suivez ses conseils, peu importe ce que vous avez appris sur ce site. Lisez toujours attentivement la notice qui accompagne nos produits et suivez les instructions. Pour plus d'informations sur nos produits, veuillez nous contacter par e-mail à l'adresse info.hansaplast@beiersdorf.com